Une nouvelle vie

L’année dernière j’ai décidé de relever un défi, me lancer dans la création d’une marque de cosmétiques capillaires.

Ce projet je l’ai réalisé tout du long avec quelques tâtonnements et des idées biens précises.

Passer de l’idée amateure au concept professionnel et bien c’est tout un monde…

J’ai eu une grosse phase administrative qui a durée bien 12 mois.
Chercher de l’argent, remplir des dossiers et convaincre tout un tas d’inconnus que mon projet en vaut la peine.

Même si de cette période je devrais être rassurée, je suis en état de stress presque maximal.

Je suis à quelques jours de tourner une autre étape de ce projet, après moults rebondissements qui m’ont fait repousser la sortie officielle de la marque avec près de 6 mois de retard.

C’est aussi ma rentrée et son lot de stress et de renouveau.

J’ai beaucoup moins le temps de dormir, sortir, voir mes amis, ma boîte mails sature ainsi que ma boîte vocale.

Je me rends bien compte que je ne peux plus jouer les femmes orchestre bien longtemps, alors, si vous avez l’esprit très créatif, que travailler au four et au moulin ne vous fait pas peur, envoyez moi un email, votre profil pourrait m’intéresser.

Sur ce j’arrêtes là mon discours, le Beyond Beauty c’est dès lundi et j’ai encore plein de choses à vérifier.

Retrouvez moi là-bas pour la première sortie officielle de la marque Aménaïde, sinon il faudra patienter encore quelques semaines.

À propos de Aménaïde

Aménaïde est née un jour de crise capillaire, un jour où je ne supportais plus mes cheveux abîmés, ternes, secs, cassants. Ce matin là, sans réfléchir, j’ai saisi d’une main une paire de ciseaux, de l’autre une mèche de cheveux, et je suis passée à l’acte : j’ai tout coupé. … Vraiment tout. À ce moment précis, un peu déboussolée par mon geste, j’ai repensé à la longue chevelure soyeuse et brillante de mon aïeule, qui réalisait elle-même ses recettes de beauté avec les plantes de son jardin. Pour repartir sur des bases saines, je me suis plongée dans les secrets capillaires de mes ancêtres. J’ai commencé à confectionner mes propres formules avec des huiles et des beurres dénichés aux Antilles, j’ai essayé des méthodes de soin capillaire plus respectueuses pour le cheveu et le cuir chevelu. Petit à petit, j’ai rempli des dizaines de carnets avec mes recettes. Amis et famille ont testé les fruits de ma nouvelle passion : après un diagnostic précis de l’état de leur chevelure, je leur prescrivais un protocole sur-mesure avec mes produits maison. Amusés, impressionnés par les résultats, ils m’ont rapidement encouragée à lancer ma gamme capillaire et à faire connaître mes rituels de soin. Aménaïde est le prénom de mon aïeule, à qui je dédie cette gamme.
Cette entrée a été publiée dans Actualités. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Une nouvelle vie

  1. Elanay dit :

    Bonjour,

    Ca me plairait beaucoup de participer à ton projet. Je suis étudiante en 2ème année de DUT en Techniques de Commercialisation et je recherche un stage de 8 semaines (du mardi 10/04/2012 au vendredi 01/06/2012). Si tu es intéressée, n’hésite pas à me faire signe.

  2. MissFlo6 dit :

    Bonjour,

    Recherches-tu toujours des gens pour participer à l’aventure « Aménaïde » ?
    En tout cas, félicitation pour tout ce que tu as pu accomplir….car peu de personnes peuvent mener à bien ce genre de projet.

  3. Laetitia dit :

    Je te souhaite tout le succes dans ce projet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *